LES ENJEUX DU PROJET

La nouvelle Région Normandie et le SRADDET : un moment propice pour inventer de nouvelles formes de datavisualisation et de concertation

En 2016, sous l’impulsion de la loi NOtre, la Région Normandie voit le jour en réunissant la Basse-Normandie et la Haute-Normandie. Le mot réunification est révélateur des liens historiques et culturels qui unissent cet espace. Serge Antoine, initiateur des découpages régionaux en 1956 a d’ailleurs déclaré : « Si c’était à refaire, je ne ferais qu’une seule Normandie ». Cependant, il faut réaliser concrètement, dans les esprits et dans les faits, l’existence et le dessein actuel de la Normandie.L’État a demandé aux nouvelles collectivités régionales de produire des schémas afin d’analyser l’espace et d’orienter son devenir de manière équilibrée et cohérente. Un travail de fond, long et exhaustif, a été réalisé pendant deux ans pour aboutir au SRADDET (Schéma Régional de Développement Durable et d’Égalité des Territoires). La maquette permet alors de soutenir cette étude de longue haleine en offrant un support de synthèse et de concertation pour activer la citoyenneté et le dialogue entre les échelles d’intervention. Selon la FNAU « Le SRADDET pourrait être un cadre de dialogue pour la définition d’objectifs partagés entre la Région et les Communautés » (Avis de la FNAU n°7, mai 2016). Hervé Morin, Président de la Région Normandie avait d’ailleurs précisé en 2016 : « Donner une cohérence de l’action publique entre différents territoires et collectivités et une visibilité nationale et internationale, telles sont les lignes forces de ces schémas. Je souhaite que les acteurs du territoire y soient largement associés et en soient les architectes » Assemblée plénière de la Région Normandie du 23 juin 2016

La maquette, facilitatrice de la co-construction territoriale

Les découpages territoriaux sont déterminants dans la connaissance et l’action territoriale. Faire exister et rendre efficiente la nouvelle Région Normandie demandent une adaptation, de la pédagogie et un dépassement des anciens fonctionnements. Rien de moins évident. Le SRADDET, en tant que document d’urbanisme dessinant le visage présent et à venir de la Normandie, figure parmi les premiers outils de transformation et d’unification. Le SRADDET et la maquette se complète pour dépasser les obstacles:

• Trouver une cohérence entre les schémas existants et les nombreuses études déjà produites, en prenant en compte les documents d’urbanisme et les phénomènes structurants (démographie, accessibilité, transport, ...). Il s’agit d’élaborer une synergie dans un dialogue entre les différentes dimensions des territoires ;

• Coordonner les acteurs politiques, économiques, institutionnels, associatifs, la société civile et les populations en trouvant une méthodologie, un mode de concertation productive ;

• Faire exister les nouvelles collectivités, en favorisant une participation de tous au devenir du territoire.

​​

​​Le SRADDET et la maquette :  créer un dialogue fécond entre les acteurs, entre les disciplines et entre les échelles d’action
 

Les nouveaux découpages territoriaux (nouvelles régions, EPCI), et la nécessité d’élaborer des documents d’urbanismes (SRADDET, PLUi…) avec des méthodologies de participation et d’intégration, offrent un moment propice pour penser durablement l’avenir du territoire et modifier les fonctionnements de construction des projets. NormanDisplay a été un réceptacle d’expérimentations :

NormanDisplay, en lien avec le SRADDET, a été l’un des premiers projets fédérateurs communs, créant des liens entre des partenaires de toute la Normandie. Plusieurs universités , et campus, ont travaillé ensemble (IUT d’Alençon, Université de Caen, Université de Havre) en établissant des coopérations entre chercheurs et entre étudiants. Des structures culturelles (Dôme de Caen, Fabrique de Patrimoines en Normandie, Bibliothèque universitaire de Caen), des associations, des structures environnementales (IRD2,AREN, ROL) ont participé à ce projet collectif en conjuguant leurs expertises. NormanDisplay a été un lieu de concrétisation de l’unification régionale ;

Normandisplay a élaboré une méthodologie inédite pour concevoir une stratégie régionale et un développement des territoires locaux. Testé plusieurs fois, la maquette a suscité le dialogue avec les EPCI, dont certains ont déja fait une demande d’accueil sur leur territoire. le projet a inventé un processus et des moyens pour créer un dialogue et un co-déve llopement équilibré en intégrant tous les acteurs ;

NormanDisplay a permis d’innover dans le domaine de la concertation. Là aussi, les résultats sont probants. De nombreux moments ont été organisés pendant ces deux années. Le potentiel interactif de la maquette s’est révélé très efficace ;

NormanDisplay positionne la Région Normandie comme pionnière dans le domaine de la datavisualisation et de la concertation. La maquette participe déjà à son rayonnement, elle a été exposée à Lille dans le cadre du Festival FOOR (Art et  Sciences), à Dunkerque lors d’un séminaire qui s’est tenu le 24 mai 2018 « Quelle construction collective pour les territoires industrielles et portuaires. DK Up TerritoireS» et lors des 39e Rencontres de la FNAU (Fédération Nationale des Agences d’Urbanisme) en présence de professionnels et d’élus venus de toute la France et de l’étranger avec un workshop dédié à la maquette NormanDisplay

 

03 20 33 70 53

Contacts

UFR de Géographie
Université de Lille
Cité Scientifique
59655 Villeneuve d'Ascq Cedex